Les photos ci-dessous montrent d'autres débris très intéressants censés avoir été trouvés dans les décombres du pentagone.

piece du train d'atterrissage

Il semble qu'on soit en présence de la partie supérieure de la jambe gauche du train d'atterrissage principal d'un avion de ligne. Une personne du métier m'a dit, par email, qu'il lui semblait, sans certitude, reconnaître la facture d'un train Boeing (fabriqué en réalité par la société Goodrich). Comme pour le rotor de réacteur, cette pièce devrait être caractéristique pour toute personne qui y a travaillé au stade de la fabrication ou de la maintenance. Il pourrait s'agir de la pièce visible sur la photo ci-dessous :

La jante visible ci-dessous a été trouvée à l'extérieur du dernier trou "punch out" dans le passage à A-E. On peut la comparer avec la photo d'un train d'atterrissage principal de 757.

jante train 757
train 757 train 757

Les jantes sont sans aucun doute du même fabricant, à savoir Goodrich. Vu que plusieur modèles de Boeing sont équipés de trains d'atterrissage Goodrich, rien ne permet d'être sûr que cette jante provient d'un 757. Elle pourrait tout aussi bien provenir d'un 737 ou d'un autre Boeing fabriqué dans la même période. On peut noter que la bordure extérieure de la jante semble avoir un profil différent sur le débris et sur les jantes intactes. Mais cela n'est qu'une impression. La mesure de ce débris de jante permettrait de dire avec certitude s'il provient d'un 757 ou d'un 737 puisque le 737 a des pneus et des jantes plus grands que le 757 (cela car le train principal a deux roues seulement au lieu de quatre). D'autres photos de trains de 757 peuvent être trouvées sur le site web de Andrew Abshier.

Voici d'autres photos du train avant d'un 757-200, extraites du site "airliners.net" database (chercher avec "Boeing 757-200, et "nose closeup"). Cliquer pour rapprocher / éloigner.

Il apparait clairement sur ces photos qu'il y a dix secteurs sur la roue avant de ces Boeing 757-200. Ainsi donc, à moins que le(s) fabricant(s) de ces jantes (Goodrich, ...) aient deux modèles différents, avec soit huit soit dix secteurs, tous deux équipant les 757, le débris de jante trouvé dans la circulation A-E ne viendrait pas du train avant d'un 757-200.

Pneu dans le AE drive Pneu dans le AE drive

Ces deux photos, prises dans la circulation A-E au Pentagone, montrent les restes d'un autre pneu similaire. Ces débris sont arrivés là à travers le trou "punch out".

Il n'y a pas de doute possible, à moins d'imaginer que tous ces débris ont été disposés là en tant que fausses preuves, qu'un avion de grande taille (de la taille d'un appareil commercial) avec un train d'atterrissage fabriqué par Goodrich a frappé le Pentagone le 11 septembre 2001. Les photos présentées ci-dessus laissent penser, avec un certain degré de certitude, qu'il s'agit d'un Boeing 757.


J'ai montré sur les versions précédentes de ce site web une photo montrant un pneu "dans le voisinage du Pentagone", reposant contre ce qui semble être des échafaudages, avec des débris métalliques tout autour. D'aprés un de mes correspondants, Cécile, cette photo proviendrait de New York, et pourrait même être extraite de la video des frères Naudet. Je confirme qu'en effet il s'agit d'une erreur. Cette photo serait effectivement prise à New York, à deux blocs du World Trade Center. Voir la photo nommé "Jet tire two blocks away" sur le site www.voskuil.org. Toutes mes excuses pour cette erreur et bravo à Cécile !

Pneu près du Pentagone Pneu au WTC